La photogrammétrie de fin d'hiver en routine sur l'unité sédimentaire du Roussillon

L'an dernier, suite à la tempête survenue fin février / début mars 2018 le BRGM et son partenaire Ecocéanodrone avait organisée un levé de la plage émergée par photogrammétrie par autogyre. On vous décrivait cette technique de levé dans un précédent article. L'ULM s'avère être adapté à de tels levés : peu de contrainte réglementaire de vol et rapidité d'exécution. 

Cette campagne de Mars 2018 et les analyses qui ont suivi sont valorisées par un poster présenté aux assises nationales des risques naturels 2019 à Montpellier intitulé "levé photogrammétrique post-tempête par autogire, analyse des impacts et paramètres de vulnérabilité du trait de côte" disponible ici au téléchargement, avec les autres rapports de notre rubrique dédiée aux publication de l'ObsCat

Dans l'objectif de réaliser ce type de levé en routine anuellement sur le périmètre ObsCat, un second vol a eu lieu le 9 Mars 2019 sans succéder à un évènement météo-marin particulier mais donnant une image de sortie d'hiver. Cette année le levé a concerné toute l'unité sédimentaire du Roussillon pour avoir une cohérence d'ensemble en lien avec l'extension prochaine du partenariat ObsCat vers le Sud.

Les données issues de ces campagnes (MNT et orthophotos) viendront alimenter petit à petit l'interface cartographique de l'ObsCat pour que les utilisateurs puissent les visualiser et les importer dans leur logiciel SIG.