Un survol LIDAR de la côte sableuse catalane au mois de Mai 2020

 

La campagne de mesures sur le terrain a bien eu lieu au printemps 2020 malgré la crise sanitaire (http://www.obscat.fr/actualites/lobscat-de-retour-sur-le-terrain-pour-la-campagne-de-mesures-printemps-2020), elle a néanmoins été adaptée pour se dérouler dans les délais et obtenir des données comparables à celles des campagnes précédentes.

 

 

Pour optimiser le temps de travail sur le terrain, l’acquisition de la topographie des plages a été réalisée par levé LIDAR (light detection and ranging) aéroporté par hélicoptère à une altitude comprise entre 300 et 400 mètres le 20 mai 2020.

Ce levé LIDAR, permettra, en plus des secteurs de suivi régulier, d’acquérir la donnée topographique en continuité sur l’ensemble des 44 km de l’unité sédimentaire et obtenir une vision 3D continue de la morphologie (entre Argelès-sur-Mer et Leucate).

Les points de mesure sont obtenus par la transmission d'impulsions laser. A bord, en plus du laser, sont embarqués un récepteur GPS et une caméra numérique.

Dans le même temps les profils de référence ont été levé au sol au DGPS selon la méthode habituelle, ils pourront ainsi servir de points de contrôle et de validation des données LIDAR. Sur une zone d’embouchure il sera également possible de réaliser une comparaison méthodologique avec la photogrammétrie.

 

 

A priori on obtiendrait des écarts en très grande majorité inférieurs à 10 cm en z (l’altitude) et, sur l'orthophoto produite, les écarts en x et y sont également satisfaisants.

Ces données seront traitées prochainement par le BRGM, elles seront comparées aux données antérieures et intégrées à la restitution des résultats aux partenaires de l’ObsCat.

Cette méthode permet de couvrir une large zone en un minimum de temps, sans grandes contraintes d’un point de vue règlementaire. Une fois la méthode éprouvée, un développement possible serait de la mettre en œuvre simultanéement en topographie (à terre) qu’en bathymétrie (en mer) et ainsi garantir la continuité de données cross-shore sur l’ensemble du système littoral (dune, plage émergée, avant côte).

Pour en savoir plus, la DREAL Occitanie a également développé la méthode à l'échelle régionale : http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/LIDARLR_IMAGINA_cle2b3fae.pdf, une thèse de l’UPVD a permis d'exploiter ces données  : https://elmusca.files.wordpress.com/2015/06/these-nicolas-aleman-2013.pdf.