Partenariat

DEFINITION DU PARTENARIAT

L’observatoire de la côte sableuse Catalane, dit ObsCat, a pour but de mieux connaître pour mieux comprendre l’évolution de notre littoral sableux et ainsi mieux appréhender les risques érosion et submersion marine.

C'est un outil de connaissance et d'aide à la décision sur le littoral sableux catalan, à l'échelle pertinente de l'unité hydro-sédimentaire entre le Racou (Argelès-sur-Mer) et Cap Leucate. Son financement est assuré par trois maîtres d’ouvrage, Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), la commune de Leucate et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM). Les partenariats scientifiques et techniques sont formalisés par des conventions liant les EPCI, les communes, les experts scientifiques et techniques. L'ObsCat est également appuyé par un financement de la part de l'Agence de l’eau Rhône Méditerranée CorseDepuis 2017 l’Agence d’urbanisme catalane est en charge de son animation. 

Aujourd'hui entre Canet-en-Roussillon et Leucate, 12 sites sensibles répartis sur 7 sous-cellules sédimentaires font l'objet de campagnes de levés. Ainsi, deux fois par an, au printemps et à l'automne les experts du BRGM, appuyés de leurs partenaires réalisent des relevés quantitatifs et qualitatifs. Cette principale mission d'observation donne lieu à un rapport d'expertise est publié chaque année. L'ObsCat est un outil pluri-disciplinaire articulé autour d'objectifs et missions variés sur le littoral catalan. 

ORGANISATION, INSTANCES

Un comité de pilotage (également comité éditorial) réunissant l’ensemble des financeurs (les communes littorales de PMM, la commune de Leucate, le BRGM et l’Agence de l’Eau) assure les prises de décisions de l’ObsCat.

Le fonctionnement de l’observatoire est assuré par un comité technique qui s’alimente de plusieurs groupes de travail thématiques permettant de rassembler toutes les compétences nécessaires à la réalisation de ses différentes missions.

Un comité technique restreint composé des financeurs permet de synthétiser les réflexions issues de sgroupes de travail et de les proposer en COPIL.

Un comité technique élargi permet de dialoguer, une fois par an, avec les partenaires de l’espace littoral susceptibles d'être interessés par les travaux de l'ObsCat (DDTM, DREAL, CEFREM, Parc Marin du Golfe du Lion, Département des Pyrénées-Orientales, EID-Med, EPCI littorales, Conservatoire du Littoral notamment). Il s'agit d'échanger sur les données produites pour enrichir les suivis menés et les orientations choisies. 

La tenue des instances et autres rendez-vous de l'ObCat sont consultables dans l'agenda.

LES PRINCIPALES MISSIONS

L’observation du littoral : 

Améliorer notre connaissance des processus d’érosion au travers de campagnes de mesures sur le terrain (topo-bathymétrie, suivis vidéos quantitatifs, suivis de la végétation dunaire, etc).

La mutualisation de l’information :

Récupérer et classer dans des banques de données pérennes les différentes formes d’informations concernant le littoral (photos, vidéos, bibliographie, cartographie).

L’analyse des phénomènes et les propositions de gestion :

Dans un rapport d’expertise annuel, le BRGM synthétise et interprète les données. Son expertise peut aussi être mise à contribution plus ponctuellement selon les aléas climatiques (conséquences localisés d’une tempête par exemple) ou un projet d’aménagement. Les fiches de synthèse amendent ce travail d'un effort de vulgarisation tout en présentant des préconisation de gestion à l'attention des maîtres d'ouvrages.

La communication :

L’ensemble des banques de données construites et alimentées par l’observatoire ainsi que ses rapports d’expertises annuels (ou évènementiels) doivent être mis à disposition du plus grand nombre. L’ObsCat doit diffuser l’information concernant la dynamique de la bande côtière. 

OPERATIONNEL

Provence Lanzellotti, Chargée de mission Littoral à l'AURCA pour l'animation de l'ObsCat

Eric Palvadeau, chef de projet ObsCat au BRGM